Aux côtés des salariés de Carrier

L’entreprise Carrier, fabricant de vitrines réfrigérées, a annoncé au mois d’Avril, la suppression de 88 postes sur son site de Romorantin-Lanthenay dans le Loir-et-Cher, alors que la maison mère, le groupe américain UTC, et sa filiale française, réalisent des bénéfices (5 milliards d’euros au niveau mondial en 2017).  J’ai tenu à porter cette situation à l’attention de tous, lors de la séance de questions au gouvernement du 15 Mai à l’Assemblée Nationale.  J’ai demandé à la Ministre, Mme Gény-Stephann, Secrétaire d’Etat à l’Economie, si le gouvernement nous apporterait son aide pour trouver un repreneur et pour permettre le reclassement des salariés et s’il exigerait, comme nous l’avons demandé avec les élus locaux et les syndicats, le remboursement de toutes les sommes perçues par l’entreprise au titre du CICE et payées par le contribuable Français. Hélas, je n’ai obtenu que des réponses évasives. La situation des salariés d’une entreprise comme Carrier ne semble pas beaucoup intéresser nos dirigeants. Pourtant, contre la financiarisation de l’économie, je veux continuer à me battre pour soutenir l’emploi et les petites entreprises de nos territoires, et défendre ainsi le seul capitalisme qui vaille : le capitalisme populaire !

Voir la vidéo de mon intervention à l’Assemblée Nationale : 

 

Jeudi 17 Mai, Après ma rencontre avec le préfet, le maire de Romorantin et les dirigeants de Carrier, je me suis rendu auprès des salariés de l’entreprise.

Carrier pour site 1

 

Carrier pour site 2

Le 30 Mai, l’injustice vécue par les salariés de Carrier portée à l’attention de tous les Français hier soir au 20h du TF1 !